Nettoyer l'organisme par le massage pour retrouver la santé

 

En naturopathie, le massage est une méthode préventive et hygiénique ayant pour objectif la mise en mouvement des liquides corporels et l’évacuation des déchets produits par l’organisme (toxines) vers les portes de sortie (filtres émonctoriels) pour éviter un encrassement des tissus.

Il doit être réalisé dans le cadre d’une cure naturopathique, car non seulement, le massage seul est limitant et doit être associé à d’autres techniques pour une approche globale (tel qu’un ajustement alimentaire et progressif pour apporter le moins de déchets à l’organisme) mais surtout, il reste une forme passive d’élimination. Donc sans changement d’hygiène de vie et sans nettoyage des filtres de votre organisme, les déchets non éliminés se déposeront dans vos tissus et favoriseront la présence d’éventuelles adhérences.

Ces adhérences s’expliquent par le fait que moins il y a de mouvements, plus votre tissu conjonctif stocke de déchets, plus il devient gélatineux et entraine un ralentissement de la circulation sanguine et lymphatique prédisposant plus facilement aux infections.

A l’inverse, plus il y a de mouvements, plus ce tissu devient liquide et favorise la circulation ; notamment lors d’un massage en chauffant et fluidifiant le corps.

Au même titre que les déchets, les émotions non exprimées peuvent s’enkyster dans le corps et créer une cuirasse émotionnelle. Quand l’énergie est bloquée dans le mental, le massage devient une technique de relaxation indispensable pour relâcher les tensions psychiques et apaiser le mental. Ainsi, le corps agira sur le psychisme en favorisant les remontés émotionnelles de la personne.

Il est donc fortement conseillé de se faire masser régulièrement pour permettre une réharmonisation du corps.

Vous pouvez commencer par un massage doux pour rééquilibrer le système nerveux et récupérer de l’énergie, et plus tard faire un massage drainant pour aider à éliminer les toxines.

Et comme le dit un proverbe indien bien connu : " Prenez soin de votre corps pour que votre âme ait envie d'y rester ".

 

Jessica MARTINEZ, Naturopathe

Janvier 2020

https://isupnat-naturopathie.fr/le-massage-pour-nettoyer-et-re-harmoniser-tout-un-programme/


La routine sportive est essentielle,

n’attendez pas pour vous mettre au sport !

 

L’exercice physique, aussi appelé hygiène émonctorielle, est une des grandes techniques naturopathiques que je recommande vivement !

Grâce à cette technique, vous activez vos glandes sudoripares responsables de votre transpiration, vous permettez à vos liquides corporels (sang, lymphe…) de mieux circuler, d’être beaucoup plus fluides et par conséquent de pouvoir s’évacuer plus facilement vers les portes de sorties de votre organisme.

D’autre part, pour reprendre la citation d’Edmond Desbonnet, inventeur de la gymnastique des organes, “ le muscle est le contrepoids du nerf “ puisqu’en faisant du sport, vous êtes moins dans votre tête, moins dans vos émotions. Vous lâchez prise !

En tant que sportif, si vous avez grand intérêt à veiller à la qualité de vos os et de vos muscles pour rester performants, vous avez tout aussi intérêt à veiller à la qualité de votre alimentation, de votre hydratation et de vos liquides corporels pour une meilleure évacuation de vos toxines, notamment de l’acide lactique, provoquant crampes, raideurs musculaires, déminéralisation de l’organisme…

Ainsi, dans mon rôle d’éducatrice de santé, j’accompagne les sportifs à suivre une alimentation non pourvoyeuse de déchets, adaptée à leurs besoins et reminéralisante. Cela permet de préserver la qualité de leurs liquides corporels et d’éviter toute carence ou excès pouvant engendrer une baisse du système immunitaire, des problèmes articulaires ou même un développement insuffisant de la masse musculaire.

Par ailleurs, le massage sportif (drainage naturopathique) que je pratique permet à la fois qu’une grande détente bien méritée s’installe après un entrainement sportif mais aussi de chasser le sang des muscles (chargé en toxines) et ainsi éviter le dépôt d’acide lactique sur ceux-ci.

Enfin, n’oubliez pas que le meilleur exercice pour vous est celui pour lequel vous êtes naturellement le moins doué !    

 

Jessica MARTINEZ, Naturopathe

Février 2020


Je vous fait suer, mais vous en avez sûrement besoin !

 

Malgré le travail continu du foie, des reins, des intestins, des poumons et de l'utérus chez la femme, en cas d'encrassement trop important, ces émonctoires vitaux pour votre santé ne suffisent pas toujours à évacuer les résidus indésirables de votre organisme.

Heureusement, lorsque vos portes de sorties centrales sont un peu bouchées et fonctionnent au ralenti, vous avez des portes de sorties de secours !

De façon naturelle, pour soulager un émonctoire affaiblit, l'intelligence du corps va trouver une voie d'élimination indirecte.

Pour illustrer, si votre foie est engorgé et a du mal à se débarrasser de substances indésirables, celles-ci vont remonter vers vos voies respiratoires (en générant par exemple des quintes de toux, des glaires, des crachats) ou vers votre peau (sous forme de boutons, démangeaisons, rougeurs) pour évacuer le travail que n'a pas pu servir votre foie.

En naturopathie, on appelle cela une dérivation : ce qui explique ces fameux symptômes qu'il est préférable de voir se manifester à l'extérieur.

Cependant, le but n'étant pas d'épuiser vos portes de sorties de secours, la PEAU devient l'émonctoire privilégié du naturopathe car en la faisant réagir, vous allez soulager le travail de vos émonctoires principaux.

Pour éliminer par la peau, il existe des méthodes actives comme l'exercice physique, mais aussi des méthodes passives comme la pratique du SAUNA qui doit être insérée dans le cadre d'une cure pour être source d'efficacité et sans risques.

Quand vous effectuez une séance de sauna, vous activez vos glandes sudoripares comparables à de petits reins. On retrouve d'ailleurs dans la sueur les mêmes déchets que ceux éliminés par les reins : la sueur est une véritable urine diluée. En transpirant, votre peau va permettre d'évacuer les substances colloïdales et cristalloïdales de votre corps et entraîner une purification de votre sang par élimination de votre sueur.

Comme le disait Hippocrate "toutes les maladies se guérissent au moyen de quelques évacuations par la bouche, par l'anus, par la vessie ou tout autre émonctoire".

 

Jessica MARTINEZ, Naturopathe

Mars 2020


Le sommeil, un besoin vital trop méprisé chez l'être humain!

 

L’individu connaît des rythmes qui ne sont pas en accord avec sa physiologie : bruit, pollution, manque de lumière, de contact avec la nature, mauvaise alimentation, excès d’alcool/tabac/médicaments, durée excessive de travail, horaires décalés, excès ou insuffisance d’exercice physique.

Selon l’INPES, un français sur deux considère ne pas assez dormir. Nous dormons 2h de moins qu’au début du XXème, soit plus d’une nuit de perdue chaque semaine. Nombreux considèrent le sommeil comme du temps perdu. Ce manque de sommeil a de nombreuses répercussions sur nos fonctions vitales  : mauvaise élimination, diminution de la fertilité, affaiblissement du système immunitaire, épuisement du système nerveux, perturbation de l’horloge biologique,  aggravation de pathologies préexistantes.

30% des français estiment mal dormir, certains souffrent d’insomnie, d’autres se plaignent de réveils nocturnes, endormissement difficile, cauchemar, bruxisme. Ces perturbations représentent un coût économique où de nombreux produits sont proposés en pharmacie. Pourtant, le Docteur Marc REY, spécialiste du sommeil, a tout dit, « donne moi un somnifère et je dormirai une nuit, apprends mois le sommeil et je dormirai toute ma vie ».

 

Une bonne récupération nocturne est indispensable à la restauration de l’organisme. Chaque organe ne peut fonctionner en continu et doit se reposer pour se restaurer : c’est la nuit, lors de l’arrêt des activités physiques et intellectuelles que l’organisme récupère, que notre cerveau effectue un retraitement des informations acquises dans la journée et que nos déchets sont remis en circulation sanguine afin d’être filtrés.

C’est d’abord durant la journée qu’on bâtit son sommeil, en s’exposant à la lumière du jour, en s’oxygénant, en pratiquant de l’exercice physique, en ayant une alimentation saine, en apprenant à gérer son stress et en sachant refermer sa journée. Toute cette hygiène diurne va déjà agir sur notre horloge biologique. Le soir, c’est en prenant un repas plus léger, en dînant et se couchant plus tôt, en créant un environnement propice à l’endormissement : calme, obscurité, nudité, chambre pas trop chaude et aérée, pas d’écran 20min avant le coucher, travail respiratoire…

 

Enfin, se coucher en se posant la question : qu’est-ce que j’ai fait aujourd’hui pour moi ?

 

Jessica MARTINEZ, Naturopathe

Avril 2020

https://isupnat-naturopathie.fr/le-sommeil-un-besoin-vital-trop-meprise-chez-letre-humain/


Hydratez-vous au moins pour vos cellules...

 

L’eau représente près de 70% du poids de votre corps et facilite les échanges entre vos cellules qui s’y baignent, travaillent et produisent des déchets en continu.Pour cela, elles ont besoin de nutriments et surtout d’eau, leur seul moyen de transport.

Lorsque la cellule est appauvrie en eau : on parle de déshydratation ! Quand vous ne buvez pas suffisamment, votre cerveau manque d’eau, vos reins cessent de fonctionner correctement (ce qui peut provoquer une insuffisance rénale), votre flore se modifie, vous pouvez rencontrer des problèmes d’estomac (inflammation, ulcère gastrique) etc. Et par conséquent, à une échelle plus petite, vos cellules vieillissent et meurent plus vite !

 

Le risque de déshydratation est d’autant plus élevé en cas de fièvre, vomissements, diarrhées, sudation, forte chaleur, repas copieux mais aussi en cas d’excès de café, thé, sodas, sucre et sel qui sont diurétiques.

D’où l’importance d’une bonne hydratation permettant le transport des aliments et nutriments dans vos tissus, l’élimination de vos déchets hors de votre organisme sous forme d’urine, de selles, de transpiration ou encore de vapeur d’eau par l’expiration.

 

Pensez à vous hydrater suffisamment en journée et veillez à la qualité de l’eau que vous buvez.

Si l’eau du robinet est considérée comme potable parce qu’elle respecte les normes en vigueur…, elle peut contenir de nombreuses substances à éviter : chlore, cuivre, nitrates, sels d’aluminium, plomb, fibres d’amiante. Si l’eau minérale est riche en sels minéraux, on ne peut la boire en permanence : elle surcharge les reins et empêche le corps de se nettoyer. Il est donc préférable de la consommer occasionnellement ou dans le cadre d’une cure et pour une durée limitée.

Ainsi l’eau de source, peu minéralisée, c’est-à-dire avec un faible taux de résidus à secs (Montroucous, Volcania, eau de source de montagne, Montcalm, Rosée de la reine) est nettement préférable. Elle permet à l’organisme de mieux éliminer et peut être bue tous les jours.

 

En ce qui concerne l’hydratation externe de votre peau : vous pouvez appliquer de l’huile de noyau d’abricot.

 

Donc si vous ne pensez pas à vous hydrater, pensez au moins à le faire pour vos cellules ;)

 

Jessica MARTINEZ, Naturopathe

Mai 2020

https://isupnat-naturopathie.fr/hydratez-vous-au-moins-pour-vos-cellules/